YOGA MUM & BABY - un Yoga pour une maternité épanouïe

comment préparer la venue de Bébé ? Comment vivre une grossesse harmonieuse en accord avec son corps en changement, son Être de femme en devenir de Mère ? 

Au fil des séances nous pratiquons des respirations appropriées, des postures. C'est un entraînement pour cette naissance à trois : la maman, le papa et l'enfant.

         COURS YOGA Femme enceinte EN  INDIVIDUEL depuis la crise sanitaire

Les cours individuels à domicile; je vous amène tapis et ballon pour la pratique - tarif horaire 47 € pour un cours sans engagement  et 30 € pour un cours hebdomadaire sur une base de 10 cours minimum - me contacter svp au 06 07 36 33 81. Merci !

Témoignage de Morgane

Bonjour Nathalie ! 

je suis heureuse de t'annoncer la naissance ce matin de notre petit Julius : 3.990kg, 52 cm et seulement une très légère éraflure à la sortie.

J'ai perdu les eaux hier à 19 h, sans panique je me suis rendue à l'hôpital vers 23 h 30 ; les contractions sont venues progressivement et le col s'est rapidement élargi. Epuisée par une nuit sans sommeil, j'ai demandé la péridurale à 6 h 30; c'est seulement ensuite que la sage femme m'annonce que j'étais déjà ouverte à 10 cm! mais ça a été sans regret, elle a été très bien dosée et j'ai pu dormir une bonne heure tout comme comme Simoné en salle de travail ; à mon réveil 15 mn de poussées ont suffit et Julius était contre ma poitrine à 8 h 40. Les contractions étaient très intenses, j'ai vite oublié le mouvement de la vague mais j'étais consciente d'une profonde respiration abdominale qui m'a acccompagnée toute la nuit; la seule position qui me convenait était allongée sur un côté. Je peux dire que cet accouchement a été fluide et merveilleux. Le petit a vite têter, il ne pleure pas et dort beaucoup pour l'instant. Je me sens  fatiguée mais heureuse de cette grossesse et cet accouchement. Merci pour tous ces conseils, je bénis l'accompagnement  reçu tout au long des 8 mois et demi.

Morgane & Simoné pour Julius

08 08 2018

Témoingnage de Marie 

Bonjour Nathalie

Notre petite Charlotte a décidé de pointer le bout de son nez un peu plus tôt que prévu ! elle est née mardi à 20 h et pesait 3.100kg !

Merci pour tous vos conseils et exercices de respirations, aide à la gestion des contractions qui m'ont été précieux !

Marie (avril 2019)

Témoignage de Cindy

Bonjour Nathalie ! je ne serai pas présente  à la séance aujourd'hui car j'ai accouché cette nuit de mon petit Aodren ! un merveilleux accouchement passé en 2h 30 ! un accompagnement au top ! et surtout une grande aide par le souffle et les sons ! ce fut un moment magique et  intense ! 

je ne regrette  rien et je te remercie de m'avoir appris ce que c'était de se mettre dans sa bulle ! un grand merci pour tout ! 

Cindy pour Aodren 

2018

Témoignage de Sophie 

Qu’est ce que le yoga m’a apporté pour la naissance de Maëlie ?

Avant la naissance, je me suis réapproprié mon corps, j’ai même encore appris à mieux le connaître au niveau de l’anatomie et des sensations (au bout de 3 grossesses quand même !!). Et puis au moment de mon alitement,  il m’a fallu lâcher prise, accepter de me faire aider, vivre cette période comme un cadeau de la vie. Maëlie et moi avons vécu de magnifiques moments d’harmonie et de détente lors des séances de relaxation avec Nathalie.

Le jour de l’accouchement, j’ai appliqué en bonne élève les exercices de respiration, la vague, le mouvement de l’infini sur mon ballon pendant les contractions. Parce que j’ai réussi à lui exprimer ce que j’attendais de lui, Papa a joué son rôle de Rocher à 100%, il m’a soutenue, fait rire, massée et a su réagir quand j’ai eu ce petit moment de panique « j’en peux plus, je n’y arriverai pas ! » en fin d’expulsion.  Cette journée était pleine de lumière, de sérénité et de joie pour accueillir tout en douceur notre merveilleuse Maëlie.

Aujourd’hui Maëlie a 5 mois et je réalise que tous ces exercices appris pendant la grossesse peuvent et doivent nous servir pendant les premiers mois de vie avec bébé. Je regrette de ne pas avoir suffisamment respiré, d’utiliser la vague dans mes moments d’extrême fatigue mais certains soirs où Maëlie a du mal à s’endormir, je me surprends à la bercer en faisant le mouvement de l’infini et cela me fait beaucoup de bien à moi aussi. 

Un grand merci à la vie pour ces moments intenses et inoubliables, que j’ai pu partager avec toi Nathalie.

Sophie pour Maëlie

Témoignage d'un vécu d'une séance

1ere séance avec Amandine.

C’est une sportive, une basketteuse, grande, belle et bien dans sa peau. La colonne bien alignée.

On trouve tout de suite un terrain d’entente en parallèle à un match de basket, nous allons mettre en place un entraînement afin de préparer cet accouchement tout comme un match à gagner !

Elle vit toujours dans l’impulsion, dans l’activité voire l’hyperactivité, la tonicité et maintenant qu’elle est en arrêt maternité, (elle est 8 mois), elle réalise qu’il lui manque quelque chose sans doute mais ignore quoi. Elle est aussi très stressée car elle a contractée la toxoplasmose à 6 mois. Elle a subi plusieurs examens ce qui l’a complètement affolé au départ, du jour au lendemain, amyosynthèse, examens, échographies à outrance sans jamais se préoccuper de ce qu’elle ressentait vraiment ; un jour elle s’en est ouverte au gynécologue et celui-ci lui a répondu : « madame,  moi je ne m’occupe que du bébé ». Elle aimerait qu’on s’occupe d’elle, qu’on la rassure.

Je ressens donc très vite une grosse angoisse et surtout une grosse boule au sternum. Tout me paraît figé au niveau de la respiration. Nous partons donc explorer tout d’abord la respiration. Grande découverte ! Puis les mouvements de bassin ! Seconde grande découverte !

Sa force c’est sa musculature, sa tonicité ce qui l’aidera à l’accouchement pour la mobilité, l’endurance mais Amandine réalise très vite qu’elle manque de souplesse au niveau du bassin et qu’elle ne sait pas du tout respirer avec son diaphragme ; le bébé est placé trop bas ce qui est normal puisqu’il ne peut pas remonter. Il n’a pas la place.

Mouvements sur le ballon, mouvements du 8, respiration abdominale pour aller vers la complète ; le bébé réagit très vite. Mouvements de l’aigle pour ouvrir la ceinture scapulaire. Ouvrir le sternum et donner de l’espace au bébé.

Je corrige aussi Amandine qui se lève et se couche très mal en faisant fonctionner ses grands droits ; je lui montre donc comment se coucher et se lever en passant sur le côté. C’est d’un seul coup comme une étincelle dans sa tête. Elle ignorait comment faire autrement.

La séance de relaxation se passe très bien, après quelques respirations abdominales, elle lâche tout de suite et je ressens comme un malaise à un moment donné. Elle m’expliquera qu’elle a eu un moment « flippant » en voyant un voile noir qui passait et repassait devant ses yeux et le sentiment de ne plus rien sentir en dehors de sa main sur le ventre en contact avec sa fille. Heureusement après ce malaise, elle a laissé glisser et laisser faire. C’était chouette de la voir lâcher prise. Je lui ai proposé une séance où elle rencontre son bébé par la pensée pour un simple partage d’amour et faire du cœur à cœur en amenant le bébé vers son cœur. Le bébé a beaucoup réagi et bougé dans tous les sens.

Cette séance fut une première bonne expérience et elle souhaite revenir. C’est comme si elle avait mis de la lumière dans une pièce tout noire qui restait jusque-là inexplorée.

Merci la vie pour ce beau cadeau !

Om Shanti

Témoignage de Valérie pour Liam

Le yoga et la naissance de Liam
 

Pour la naissance de mon premier fils Noah, j'avais suivi une préparation à l'accouchement en haptonomie. Cet accompagnement m'a permis d'être très proche de mon bébé tout au long de ma grossesse. Mon corps lui en revanche semblait m'échapper sous les multiples contrôles médicaux. La naissance de Noah fut un moment intense de joie, un moment magique dont les moindres détails sont encore présents dans ma tête. Cette première rencontre, quand mes yeux ont rencontré mon fils. Je ne parle pas de mon corps pour cet accouchement car l'équipe médicale se l'est approprié. Je n'ai pas senti mon bébé descendre, ni venir... J'ai entendu "ouvre les yeux Valérie, regardes ton bébé qui est là".

Pour la grossesse de Liam, j'ai souhaité un accompagnement dans la continuité du travail que je faisais en yoga. Accompagnée par la voix de Nathalie, j'entre en contact avec mon bébé, visualise des moments clés, apprends à concentrer mon énergie sur certaines zones de mon corps.

J'apprends à localiser mon intérieur, mon utérus, mon col, le passage... je travaille la concentration, la relaxation, la respiration.

Mon corps tout entier m'appartient, j'en perçois les contours, les organes. Mon bébé est mon hôte, partenaire de ce cocon provisoire. Je le berce, le caresse, l'enlace dans mes bras.

Il aime les séances avec Nathalie, il prend alors de l'espace pendant ma détente.

Le 17 septembre 2009, la journée s'annonce magnifique.  Il est 11h15 quand je pose les mains sur mon ventre et parle à mon enfant prêt à venir "Il fait beau aujourd'hui, c'est un beau jour pour naître". En réponse immédiate, je sens un tout petit flux liquide et chaud couler de mon corps. Signe presque imperceptible tant il est infime... Je réponds à mon bébé "attends quelques instants, il est l'heure d'aller chercher ton frère à l'école !".

Dans la sérénité, je pars quelques heures plus tard pour la maternité sans autre signe annonciateur de mon accouchement.

Il est important que je rapporte ici le conflit qui m'avait opposé quelques jours avant à mon obstétricien. Alors que j'étais à deux semaines du terme de ma grossesse, ce dernier à volontairement forcé mon col de l’utérus lors d’une visite afin de provoquer éventuellement un accouchement. Je m’étais donc opposé à lui en lui interdisant de me retoucher et en lui rappelant qu’il s’agissait de mon corps, de mon bébé et de notre histoire à tous les deux.

Il est 17H quand la sage femme me dit que je ne suis pas prête à accoucher. Mon col est fermé, en arrière. Pourtant, je ne m'étais pas trompé ce matin, j'ai bien perdu une infime part de mon liquide amniotique. Je dois donc rester à la clinique.

A 20h, la sage femme m'explique qu'elle s'est entretenue avec mon obstétricien par téléphone. Il a décidé, alors que je ne l'ai pas vu de la journée, de faire déclencher mon accouchement vers minuit pour qu'il puisse être là à la naissance vers 8H00... tout semble une nouvelle fois m'échapper.

Je prends une douche car je me prépare, je mange car je me prépare, je lis car ce n’est pas encore le moment.... puis quand je le "sens", vers les 22H00, je me pose sur le lit, assise en position tailleur. Je lui parle : "Allez mon bébé, c'est maintenant qu'il faut venir".

Nous commençons alors notre travail d'équipe. Je concentre mon attention sur mon col et je lâche... je masse doucement mon ventre et montre la direction à mon bébé par mes gestes et par la pensée. Ma concentration se pose sur les zones du périnée, du col, je lâche, je me détends, "j'ouvre" le passage. Peu de temps après, mon ventre se durcit, une fois, deux fois, de plus en plus. Je n'appelle pas l'équipe médicale, je ne veux pas qu'on m'aide, je ne veux pas que l'on vienne perturber ce travail qui commence naturellement. Nous restons ainsi presque deux heures....

La sage femme vient prendre de mes nouvelles. Elle me regarde et aperçoit les cernes qui ont commencé à prendre place sur mon visage. Mon corps est prêt, mon col est ouvert à deux cm.

 J'ai l'impression que je peux contrôler le temps et la descente de mon bébé, j’annonce à mon mari que ce sera terminé à 4H30.

En salle d'accouchement, on me pose la péridurale. Je bouge à la pose, son action ne sera pas totalement efficace je m'en rendrai compte plus tard.

Soir de pleine lune, les sages femmes sont épuisées et il ne reste plus qu'une seule chambre. Ma petite sage femme à moi me prévient, je suis en concurrence avec ma voisine. Celle-ci est en avance sur moi, col ouvert à 6 cm, moi à 5 ... Le temps semble toujours m'appartenir, je lui dis de repasser dans une demi heure.

De mon côté, pas question de dormir dans le couloir. Je recommence. Mon bébé fait son travail à lui, moi je travaille toujours à ouvrir le passage. Je me concentre sur le col, je lâche, je respire, je médite, je guide... ce travail je le connais, c'est le yoga qui me l'a appris.

Ma petite sage femme revient, la demi heure est passée. Elle m'ausculte, me regarde fixement, elle me sourit et me dit qu'il faudra que je lui explique...

Les minutes qui vont suivre vont m'échapper car la douleur est présente. Je ne maîtrise plus, j'ai mal. Je dois aider Liam à naître, il a fait le plus long chemin, je dois le guider pour les quelques centimètres qui le sépare de nous. Liam naîtra à 4H35...

 

                                 

parents.png

Témoignage d'une séance en couple

Une séance qui se déroule merveilleusement bien comme à chaque fois. Je sens le papa, David, très réceptif, une aura particulière. Sa voix ou plutôt la résonnance de sa voix m’impressionne. Il va pouvoir jouer et chanter les Om avec Nathalie lors de l’accouchement !

Dès le début je propose une séance « présence » par la conscience, c’est la première fois que je fais ça comme ça dès le commencement de la séance. Je les fais asseoir tous les deux l’un contre l’autre pour entrer en contact par le dos, la chaleur du dos, la sensation de connexion par la colonne vertébrale et ensuite par la conscience, tous les deux se connectent au bébé et le bébé se connecte à eux pour un profond sentiment d’amour infini à 3. C’est très émouvant dès ce début de séance.

Ensuite David se retourne et prend Nathalie entre ses jambes pour bercer le bébé et placer ses mains sur l’Utérus. Cette fois on entre en contact physique mais bébé semble ne pas trop vouloir réagir.

On épluche ensemble les principaux gestes qui vont aider la maman, sur le ballon, assise, debout appuyée contre un mur, mouvements asymétriques, accroupie, le huit, à quatre pattes, en suspension sur le ballon les   bras de Nathalie autour de David qui se place derrière elle … on parle de la maternité, des éventualités de contractions sans travail, que faire ? quelle posture adoptée ? la posture accroupie en va et vient, le Om, la conscience reliée à la conscience du bébé, les mains du papa là où il faut pour inviter le  bébé à descendre à venir le rejoindre.

Puis la relaxation démarre avec la respiration abdominale, puis de la vague. Je suggère de vivre cette vague de moins en moins physiquement mais comme une caresse de la tête aux pieds et des pieds à la tête puis comme une brise légère au rythme du va et vient de la vague sur le corps. Je laisse nathalie devenir la vague en totale liquéfaction avec la vague alors que David devient le rocher contre lequel Nathalie va pouvoir s’appuyer, s’accrocher, compter sur un amour solide et fort. C’est très beau et très fort de les voir ainsi. Ensuite nous faisons une dernière visualisation du tunnel de la naissance jusqu’à la sortie du bébé, la fusion à 3… naissance d’un bébé, naissance d’une mère, naissance d’un père …. Silence … David qui coupe le cordon … silence à nouveau pour  ce moment intense d’amour pour un moment unique. J’ai la sensation de toucher réellement un amour comme une montagne en face de moi. Bébé pendant toute la relaxation n’arrête pas de bouger dans tous les sens. C’est trop chouette à voir.

A la sortie de la relaxation Nathalie a comme une contraction, sans douleur, juste le ventre qui se durcit puis qui se relâche. A suivre …

Là aussi attente du jour si important. Ils sont prêts, décidés à être acteur de la naissance de leur enfant, être déjà des parents responsables.

Merci à vous deux pour ce partage intense, votre confiance et votre présence.

coeur bébé.jpg

BIENVENUE aux bébés YOGA !!!

Paix Harmonie Santé Joie !!!

Zoë, Maëlie, Liam, Lulupine, Gaïa, Lubin, Sévan, Alban, Robin & Louis, Thomas ,Irène, Gabriel, Chloé, Andréa, Alec, Chloé, Oscar, Nao, Julius, Alec, Aodren, Nao, Mariet, Charlotte…        ... AMOUR